Laissez-moi deviner…

 

Si vous avez atterri sur ce site, c’est que vous avez écrit un roman destiné aux enfants ou aux ados.
Félicitations! Vous devez être fier de vous. Beaucoup en rêvent, quelques-uns le commencent, mais très peu parviennent à en inscrire le point final.

 

Et, pourtant, pourtant… votre moral est au plus bas.

 

Pourquoi ? Parce que toutes les maisons d’édition à qui vous avez envoyé votre chef-d’œuvre l’ont refusé. La plupart sans la moindre explication… C’est ça ?

 

Tout ce que vous avez reçu, c’est ce genre de lettre déprimante:
Madame, Monsieur,
Nous avons lu avec attention le manuscrit que vous avez bien voulu nous faire parvenir. Hélas, votre texte n’a pas fait l’unanimité du comité de lecture et nous sommes désolés de ne pouvoir en envisager la publication.

Ce message, vous l’avez analysé, décortiqué pour essayer en vain de lire entre les lignes POURQUOI votre roman n’a pas trouvé preneur.

 

Mais vous n’avez pas la moindre piste. Si au moins vous saviez comment remanier votre roman…

 

Et maintenant, vous voilà hésitant entre désespoir et fureur.

C’est bien normal. Votre ego en a pris un sacré coup. Et ces lettres de refus impersonnelles vous ont fait atteindre le summum de la frustration.

 

Mais avant de vous jeter par la fenêtre ou d’aller réduire en miettes le bureau de ces #!!?% d’éditeurs, laissez-moi vous dire une chose.

 

Quasiment tous les auteurs jeunesse à succès sont passés par là. Et finalement, à force de travail et d’obstination, ils sont parvenus à réaliser leur rêve.

 

Vous aussi, vous pouvez y arriver. À une condition : que vous soyez prêt à apprendre de vos erreurs.

 

Le problème, c’est qu’apprendre de ses erreurs, surtout quand on écrit un roman, prend beaucoup de temps. Enormément de temps. Souvent plusieurs années. Parfois même toute une vie.

 

Mais il y a une bonne nouvelle ! 

Vous pouvez parvenir à convaincre un éditeur sans attendre d’avoir quatre-vingt-dix ans.

 

Je peux vous y aider.

 

Par quel miracle ?

 

Il n’y a aucun miracle dans ce que je vous propose. Aucune recette magique pour écrire le nouvel Harry Potter.
Je vais juste vous montrer comment éviter les erreurs que commettent 95% des auteurs débutants. Et apprendre à améliorer significativement votre roman.  Pour enfin le faire publier.

Vous vous demandez sans doute qui je suis pour vous dire ça.

Je m’appelle Pia Boisbourdain

 Je suis éditrice indépendante et traductrice spécialisée en romans jeunesse.

 Cela fait 17 ans que je travaille dans l’édition jeunesse, au service de grandes maisons reconnues pour leur sérieux, leur exigence et leur professionnalisme.

 Des maisons d’édition comme Flammarion Jeunesse, Hachette Romans, Magnard, ou Albin Michel Jeunesse, capables d’offrir à leurs auteurs un lectorat digne de ce nom.

 Mes missions passées et présentes?

👉 Évaluer les manuscrits à la recherche de la pépite annuelle.

👉 Suggérer des améliorations aux textes à paraître.

👉En traquer les erreurs linguistiques, syntaxiques et orthographiques.

👉 Traduire en français des romans jeunesse anglo-saxons.

 

Malheureusement, ce sont toujours les mêmes maladresses que je remarque. Des maladresses rédhibitoires pour une maison d’édition.

 

Des maladresses que vous avez sans doute commises vous-même.
Et qui ne sont pas si difficiles à éliminer.

 

Vous voudriez apprendre à les reconnaître?

 

Commencez par télécharger le guide gratuit 7 erreurs à éviter quand on écrit un roman jeunesse ci-dessous.

 

Vous souhaitez savoir ce que vaut votre roman aux yeux d’un éditeur jeunesse ?

Envoyez-moi votre texte à pia@grainesderomans.com. Je peux l’évaluer selon les critères de sélection des maisons d’édition jeunesse et vous donner toutes les pistes pour le retravailler.

Pour plus d’informations, consulter cette page : Faire évaluer votre roman.

 

>